Fiche mise à jour le  11 octobre 2016 
Retour à la liste : Infos de dernière minute

Communiqué de la Gendarmerie

COMMUNIQUE DE LA GENDARMERIEVENTE DE CALENDRIERS

LES FAITS

A l’approche des fêtes de fin d’année, le groupement de gendarmerie départementale de la Vendée souhaite appeler l’attention des élus sur le démarchage à domicile de vendeurs de calendriers.

Bien souvent la vente n’est qu’un prétexte pour s’introduire dans le logement de la victime. Les malfaiteurs agissent généralement en binôme. Une fois à l’intérieur du domicile, ils détournent son attention afin d’effectuer un repérage ou dérober des objets de valeur et des liquidités.

Certains se présentent comme des professionnels (agents EDF, ramoneurs, postiers, plombiers, policiers, gendarmes, pompiers, etc.…).

LES RECOMMANDATIONS

Le groupement de gendarmerie départementale de la Vendée invite à la plus grande vigilance et à prendre quelques mesures de sûreté élémentaires. Lorsqu’une personne se présente à la porte du domicile, il faut systématiquement :

  • Identifier le ou les visiteurs visuellement par la fenêtre, le visiophone, l’entrebâilleur ou le viseur optique,
  • Exiger la présentation d’une carte professionnelle et (ou) de l’ordre de mission même si cette personne porte un uniforme,
  • Solliciter la présence d’un ami ou d’un membre de votre famille susceptible de se déplacer rapidement,
  • En cas de doute, refuser l’accès à votre domicile et devant l’insistance de votre interlocuteur, téléphoner à l’organisme dont il prétend dépendre ou menacer de faire appel à la gendarmerie,
  • Si le démarcheur est parvenu à rentrer dans votre habitation, ne le laisser jamais seul, même si une seconde personne se présente à votre porte car il s’agit probablement d’un complice,
  • En cas de démarchage à domicile abusif avéré, il convient de conserver les preuves, ne toucher à rien, observer les contrevenants et prévenir immédiatement la gendarmerie.

Sachez qu’un policier ou un gendarme :

  • Ne se présentera jamais à votre domicile avec un voleur qu’il aura arrêté,
  • Ne vous demandera pas de lui présenter vos bijoux, votre argent ou autres objets de valeurs.

Les recommandations figurant ci-dessus peuvent utilement, si vous en décidez ainsi, être rappelées dans le bulletin municipal et/ou mises en ligne sur le site internet de vos communes :

La sécurité étant l’affaire de tous, signalez tout comportement ou passages répétés vous paraissant suspects. A cet effet, contactez directement la brigade de gendarmerie la plus proche ou adressez-nous un courrier électronique à : prevention-ggd85@gendarmerie.interieur.gouv.fr

 

Port du casque obligatoire pour les moins de 12 ans

Le groupement de gendarmerie départementale de la Vendée vous informe que depuis le 22 mars
2017, le port d’un casque à vélo est obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans, qu’ils soient
conducteurs ou passagers.

L’article R 431-1-3 du code de la route mentionne précisément :
«En circulation, le conducteur et le passager d’un cycle, s’ils sont âgés de moins de 12 ans, doivent
être coiffés d’un casque conforme à la réglementation relative aux équipements de protection
individuelle. Ce casque doit être attaché. »
Cette mesure est destinée à limiter les blessures graves à la tête et au visage en cas de chute ou
d’accident.

En cas de non-respect de cette règle, les adultes transportant ou accompagnant les enfants
s’exposeront à une amende de 135 euros.
Cette nouvelle disposition nous paraît peu connue des parents, vu le nombre de jeunes enfants
circulant sans casque dans les villages, seuls ou accompagnés.
L’actualité récente vendéenne a montré malheureusement que le non port du casque à vélo peut
entraîner des très graves blessures auprès des jeunes, ainsi qu’auprès des plus âgés pour qui, le port
du casque est fortement conseillé pour tout type de trajet, quotidien ou occasionnel.